Histoire De La Police Et De La Gendarmerie Des Origines A 1940 Book PDF, EPUB Download & Read Online Free

Histoire de la police et de la gendarmerie

Histoire de la police et de la gendarmerie

Author: Georges-André Euloge
Publisher: FeniXX
ISBN: 2259237894
Pages: 374
Year: 1984-12-31T23:00:00+01:00
Georges-André Euloge, journaliste de l'AFP, accrédité depuis quelque vingt ans auprès du ministère de l'Intérieur, à travers l'histoire du crime et des hommes chargés de le combattre, retrace une certaine histoire de la France. Des origines jusqu'à la dernière guerre, on voit la police et la gendarmerie être obligées de s'adapter à des situations nouvelles. Police à la fois crainte et méprisée, surtout lorsque le crime est lié à la politique.
In Thrall to Political Change

In Thrall to Political Change

Author: Malcolm Anderson
Publisher: Oxford University Press
ISBN: 0199693641
Pages: 494
Year: 2011-08-25
This is a history of the French police and gendarmerie. In the book, the relations between the police and the public, and the place of the police in the political order are explored.
Police et société

Police et société

Author: Édouard Ebel
Publisher: PU Strasbourg
ISBN: 2868200680
Pages: 784
Year: 1999
L'ouvrage retrace l'histoire de la police au 19e siècle, ses structures, son organisation, les hommes qui la composaient, les pratiques policières, dans une région frontière - avec en filigrane l'histoire politique, sociale et économique.
Vichy

Vichy

Author: Eric Conan, Henry Rousso
Publisher: UPNE
ISBN: 0874517958
Pages: 291
Year: 1998
A plea for a more moderate, balanced, and accurate view of the Vichy regime.
Captain Conan

Captain Conan

Author: Roger Vercel, Ted Morgan
Publisher: Univ of South Carolina Press
ISBN: 1570037132
Pages: 296
Year: 2008
A brutal tale of the exploits of French commandos on the Great War's Bulgarian front
Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon

Gendarmes et policiers dans la France de Napoléon

Author: Aurélien Lignereux
Publisher: La Documentation Française
ISBN:
Pages: 251
Year: 2003
La police de Napoléon est bien connue ; cependant, elle est trop souvent réduite aux seuls agents du ministère de la Police générale, sans prendre en compte la gendarmerie, l'autre pièce majeure du complexe policier impérial. La guerre des polices sous Napoléon semble tout aussi familière ; or, on la limite en général aux rivalités opposant le ministère à la préfecture de police ou aux polices militaires de Savary et de Duroc, sans guère s'attarder sur le conflit pourtant essentiel qui le mit aux prises avec l'inspection générale de la gendarmerie. Le personnage de Fouché est pour le moins fameux : symbolisant à lui seul la police de Napoléon, il a exercé une fascination qui, entre admiration et répulsion, a pu confiner au mythe ; or, une telle attraction laisse dans l'ombre son rival, le maréchal Moncey, lui aussi chef symbole du corps dont il eut la charge. Et si le contentieux entre Moncey et Fouché a suscité quelque curiosité, c'est surtout celle d'une petite histoire, sensible aux aspects spectaculaires du heurt de ces deux caractères, ou d'une histoire identitaire, attentive au choc de ces deux figures emblématiques. Leur face-à-face fut pourtant d'une toute autre portée. Derrière la guerre des chefs, il faut voir une confrontation aux formes multiples querelles de personnes et disputes de mots, préjugés et prétentions réciproques, noyautage et provocations, course à l'information et dénigrement du rival auprès de Napoléon... La guerre des bureaux, née du choc des ambitions antagonistes de Moncey et de Fouché, se nourrissait d'une guerre des images dont l'enjeu n'impliquait pas moins l'indépendance, les missions et les représentations de la gendarmerie. Napoléon a préféré ne pas trancher entre un régime policier et un État gendarme pour imposer une collaboration de raison, tout en exploitant ces tensions qui, en cette époque de fondations, ont posé les fondements d'une guerre de deux cents ans. Car, plus qu'un exemple de guerre des polices, le conflit entre Fouché et Moncey en fournit le prototype.
Livres hebdo

Livres hebdo

Author:
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1997

Local Government in Occupied Europe (1939-1945)

Local Government in Occupied Europe (1939-1945)

Author: Bruno de Wever, Herman van Goethem, Nico Wouters
Publisher: Academia Press
ISBN: 9038208928
Pages: 260
Year: 2006
Through a collection of case studies, this volume aims to address the question how the German occupier during World Ward II organized its collaboration with local and regional authorities.
Hitler’s Prisons

Hitler’s Prisons

Author: Nikolaus Wachsmann
Publisher: Yale University Press
ISBN: 0300228295
Pages: 560
Year: 2015-05-26
State prisons played an indispensable part in the terror of the Third Reich, incarcerating many hundreds of thousands of men and women during the Nazi era. This important book illuminates the previously unknown world of Nazi prisons, their victims, and the judicial and penal officials who built and operated this system of brutal legal terror. Nikolaus Wachsmann describes the operation and function of legal terror in the Third Reich and brings Nazi prisons to life through the harrowing stories of individual inmates. Drawing on a vast array of archival materials, he traces the series of changes in prison policies and practice that led eventually to racial terror, brutal violence, slave labor, starvation, and mass killings. Wachsmann demonstrates that “ordinary” legal officials were ready collaborators who helped to turn courts and prisons into key components in the Nazi web of terror. And he concludes with a discussion of the whitewash of the Nazi legal system in postwar West Germany.
Fallen Soldiers

Fallen Soldiers

Author: George L. Mosse
Publisher: Oxford University Press
ISBN: 0195071395
Pages: 272
Year: 1991-12-12
Analyzes the myth of the war experience--the mind-set that overlooked the carnage and brutality of the two world wars and justified the conflicts
Police control systems in Britain, 1775-1975

Police control systems in Britain, 1775-1975

Author: Chris A. Williams
Publisher: Oxford University Press
ISBN: 1526102595
Pages:
Year: 2015-11-01
During the last two centuries, the job of policing in Britain has been transformed several times. This book analyses the ways that police institutions have controlled the individual constable on the 'front line'. The eighteenth-century constable was an independent artisan: his successor in the Metropolitan Police and other 'new' forces was ferociously disciplined and closely monitored. Police have been controlled by a variety of different practices, ranging from direct day-to-day input from 'the community', through bureaucratic systems built around exacting codes of rules, to the real-time control of officers via radio, and latterly the use of centralised computer systems to deliver key information. Police forces became pioneers in the adoption of many technologies - including telegraphs, telephones, office equipment, radio and computers - and this book explains why and how this happened, considering the role of national security in the adoption of many of these innovations. It will be of use to a range of disciplines, including history, criminology, and science and technology studies.
Gendarmerie, état et société au XIXe siècle

Gendarmerie, état et société au XIXe siècle

Author: Jean-Noël Luc
Publisher: Publications de la Sorbonne
ISBN: 2859444491
Pages: 510
Year: 2002
C'est un " corps d'élite ", disait Napoléon de la gendarmerie ; " c'est la manière la plus efficace de maintenir la tranquillité d'un pays, et c'est une surveillance, moitié civile, moitié militaire, répandue sur toute la surface, et qui donne les rapports les plus précis ". Scruter l'action de la gendarmerie du XIXe siècle offre la possibilité d'observer la construction de l'État sous un angle nouveau et à travers l'imaginaire et les pratiques de l'ordre, l'expansion des formes légales de régulation sociale, l'intégration nationale des provinces, les péripéties du dualisme policier. Sortir les gendarmes de l'anonymat permet de découvrir la trajectoire sociale de ces militaires particuliers, disséminés dans la population, unis par leur esprit de corps, mais parfois déçus par leurs conditions de travail et de vie. Paradoxalement, les historiens ont longtemps négligé l'héritière de la maréchaussée. Jusqu'au début du XXIe siècle, aucune université, aucun centre de recherche, n'avait estimé que l'histoire de cette force militaire et publique méritait de faire l'objet d'une étude collective. Cet ouvrage est une œuvre de pionniers. Il réunit les actes du colloque organisé par le Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, des universités Paris I et Paris IV, avec le concours du Service historique de la Gendarmerie nationale. Il propose, en plus, des synthèses et des repères, chronologiques, réglementaires, historiographiques, utiles pour le chercheur comme pour le lecteur désireux de mieux connaître l'histoire de la gendarmerie. Bousculant les images conventionnelles du cogne intransigeant, du brave pandore ou du soldat-paysan, il éclaire le destin et les représentations d'une institution majeure, le fonctionnement de la société du XIXe siècle et le rayonnement international du modèle gendarmique français.
Histoire des Togolais, Des origines aux années 1960

Histoire des Togolais, Des origines aux années 1960

Author: Nicoué Lodjou Gayibor
Publisher: KARTHALA Editions
ISBN: 2811104828
Pages: 634
Year: 2011-06-01
La méthode utilisée dans les tomes 3 et 4, à l'inverse de celle qui a prévalu dans l'élaboration des deux premiers tomes, privilégie une étude diachronique des faits tout au long des 76 ans de colonisation. Elle vise une ré-interprétation plus vigoureuse des événements, selon une logique plus conforme à la vision des historiens togolais ce passé récent, avec une volonté de regarder en face ce kaléidoscope générateur de certains maux qui minent la société togolaise actuelle. L'histoire de la période allemande, revisitée, insiste ainsi sur le régime d'apartheid qu'une poignée d'administrateurs institua pour dominer le million de Togolais du début du XXe siècle. Que seraient devenus ces Togolais sans la victoire alliée de 1918 ? En tout cas, pas ces citoyens fiers d'une prétendue "colonie modèle" dans laquelle vivaient des sous-hommes sans aucun droit. Colonie modèle pour qui ? Pas pour ceux qui subissaient les pires humiliations. Le Togo n'était en fait une "colonie modèle" que pour l'administration allemande, lorsqu'il cessa d'être subventionné par la métropole à compter de 1905. La défaite de Kamina a donc véritablement libéré les Togolais d'un joug humiliant et inhumain, bien éloigné des systèmes français et anglais. Mais, paradoxe de l'histoire, la propagande du Bund, qui regroupa dès les années 1920 quelques anciens fonctionnaires locaux de l'administration allemande rejetés par les Français au profit des agents dahoméens parlant français, fut si active en vantant les mérites de la présence allemande aux dépens des Français, que dans les années 1960, la grande majorité des Togolais croyaient que les 30 années de présence allemande avaient été un âge d'or pour le Togo. Et malgré tous les démentis, le mythe demeure. La période de la domination coloniale au Togo aura été, au regard de l'Histoire, bien courte : 76 ans sur la côte, environ 60 au Nord, soit à peine une vie d'homme. Il y en eut, comme Felicio de Souza, qui, adolescents, virent l'arrivée des Allemands et, au soir de leur vie, assistèrent à l'indépendance. C'est pourtant cette colonisation qui, à partir de populations jusque-là disparates, donnera au Togo son existence - un territoire internationalement reconnu - et son identité : une nation (en devenir) dont la grande singularité est d'avoir été façonnée par trois colonisations successives, fort différentes dans leurs principes.
Histoire des Togolais. Des origines aux années 1960 (Tome 3 : le Togo sous administration coloniale)

Histoire des Togolais. Des origines aux années 1960 (Tome 3 : le Togo sous administration coloniale)

Author: GAYIBOR Nicoué
Publisher: KARTHALA Editions
ISBN: 2811133445
Pages: 636
Year: 2011-06-28

Alien Policy in Belgium, 1840-1940

Alien Policy in Belgium, 1840-1940

Author: Frank Caestecker
Publisher: Berghahn Books
ISBN: 157181986X
Pages: 330
Year: 2000
Belgium has a unique place in the history of migration in that it was the first among industrialized nations in Continental Europe to develop into an immigrant society. In the nineteenth century Italians, Jews, Poles, Czechs, and North Africans settled in Belgium to work in industry and commerce. They were followed by Russians in the 1920s and Germans in the 1930s who were seeking a safe haven from persecution by totalitarian regimes. In the nineteenth century immigrants were to a larger extent integrated into Belgian society: they were denied political rights but participated on equal terms with Belgians in social life. This changed radically in the twentieth century; by 1940 the rights of aliens were severely curtailed, while those of Belgian citizens, in particular in the social domain, were extended. While the state evolved into a "welfare state" for its citizens it became more of a police state for immigrants. The state only tolerated immigrants who were prepared to carry out those jobs that were shunned by the Belgians. Under the pressure of public opinion, an exception was made in the cases of thousands of Jewish refugees that had fled from Nazi Germany. However, other immigrants were subjected to harsh regulations and in fact became the outcasts of twentieth-century Belgian liberal society. This remarkable study examines in depth and over a long time span how (anti-) alien policies were transformed, resulting in an illiberal exclusion of foreigners at the same time as democratization and the welfare state expanded. In this respect Belgium is certainly not unique but offers an interesting case study of developments that are characteristic for Europe as a whole. Frank Caesteckeris senior researcher at the University of Ghent, Department of Modern and Contemporary History.