Formation Et Transformations Du Droit Francais Des Origines Au Xxie Siecle Book PDF, EPUB Download & Read Online Free

La littérature française au dix-neuvième siècle

La littérature française au dix-neuvième siècle

Author: Paul Albert
Publisher:
ISBN:
Pages: 347
Year: 1882


Top Incomes in France in the Twentieth Century

Top Incomes in France in the Twentieth Century

Author: Thomas Piketty
Publisher: Harvard University Press
ISBN: 0674986237
Pages: 1104
Year: 2018-05-07
A landmark in contemporary social science, this pioneering work by Thomas Piketty explains the facts and dynamics of income inequality in France in the twentieth century. On its publication in French in 2001, it helped launch the international program led by Piketty and others to explore the grand patterns and causes of global inequality—research that has since transformed public debate. Appearing here in English for the first time, this stunning achievement will take its place alongside Capital in the Twenty-First Century as a modern classic of economic analysis. Top Incomes in France in the Twentieth Century is essential in part because of Piketty’s unprecedented efforts to uncover, untangle, and present in clear form data about patterns in tax and inheritance in France dating back to 1900. But it is also an exceptional work of analysis, tracking and explaining with Piketty’s characteristically lucid prose the effects of political conflict, war, and social change on the economic pressures and public policies that determined the lives of millions. A work of unusual intellectual power and ambition, Top Incomes in France in the Twentieth Century is a vital resource for anyone concerned with the economic, political, and social history of France, and it is central to ongoing debates about social justice, inequality, taxation, and the evolution of capitalism around the world.
Marketing Democracy

Marketing Democracy

Author: Romain Laufer, Catherine Paradeise
Publisher: Transaction Publishers
ISBN: 1412828104
Pages: 362
Year: 2011-12-31
This book examines mass marketing techniques in a political rather than economic context. The authors’ thesis remains persuasive: democratic politics, precisely because it requires mass support for its legitimation, increases the need for public opinion to be channelized and focused. This is precisely the task of marketing in the political process. Increasingly, advanced societies are involved in symbolic rather than direct forms of struggle. As a result, management of ideas becomes crucial to both political survival and economic expansion. Romain Laufer and Catherine Paradeise argue that public opinion and media formation is built into the fabric of Western political culture, dating from the Sophists in ancient Greece through Machiavelli in the aristocratic baronies of pre-capitalist Europe. With the rise of the bureaucratic-administrative state in the West, the need for persuasive public opinion analysis became part of the fabric of the advanced Western democratic and capitalist nations. The volume benefits from authors trained and familiar with the traditions of both the United States and Europe. They are able to consider contrasts in marketing styles as well as continuities of contents among advanced nation-states. No simple “how-to” manual, this bracingly different volume discusses its subject with an easy command of the philosophical and cultural literatures, as well as the major classics of economics, sociology, and political science.
Revue du droit public et de la science politique en France et à l'étranger

Revue du droit public et de la science politique en France et à l'étranger

Author: Ferdinand Larnaude, Gaston Jèze
Publisher:
ISBN:
Pages:
Year: 1993-01

Les transformations du droit public africain francophone

Les transformations du droit public africain francophone

Author: Florence Galletti
Publisher:
ISBN:
Pages: 682
Year: 2004
Le droit public a pour objet l'organisation des pouvoirs publics politiques, administratifs et judiciaires, et la mise en œuvre de l'action publique définie par les gouvernants et appliquée par leurs administrateurs. Matériellement, le droit public est une construction juridique continue, pour d'aucuns exponentielle, pour d'autres en régression, mais toujours en transformation. En Doctrine, cette transformation du droit est abordée autour des grands thèmes que sont le service public, la domanialité, la responsabilité de l'État, la puissance publique, la décentralisation... mais une théorie générale des transformations du droit public français est toujours à édifier. L'hypothèse ici retenue est qu'elle s'inscrit peut-être dans la théorie plus vaste des transformations du droit public francophone. L'ouvrage se propose de soulever l'un des voiles du rattachement juridique francophone pour découvrir le droit public francophone, à travers un espace géographique choisi, l'Afrique de l'Ouest, avec laquelle les liens et les ruptures juridiques sont récurrents. Un droit public africain francophone, aux caractéristiques propres, aux trajectoires explicitées, émerge alors de la comparaison des droits publics nationaux dispersés sur le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, le Bénin (essentiellement analysés), le Niger, le Tchad, la Mauritanie, le Congo... L'ouvrage confirme également que les transformations du droit public ne sont pas le résultat du chaos juridique, du mimétisme manqué, du caprice des dirigeants. Le droit ne se transforme pas non plus parce qu'il est issu de la société mais parce qu'il est le fait et le produit d'un État qui évolue perpétuellement. Ce droit se développe donc entre deux phénomènes irrésistibles. L'Étatisme, symbolisé par les multiples formes de l'interventionnisme, et le mouvement plus récent de libéralisation qui prend la forme de nouveaux modes d'interventions publiques dans le domaine économique et dans le domaine des rapports juridiques avec la société civile... Le rôle de l'État en Afrique en est infléchi et les fonctions traditionnelles du droit public, normatif, organisateur, conservateur, certainement amoindries. En réalité, ces fonctions sont plutôt déplacées sur de nouveaux terrains, avec un droit public bouleversé par des pressions internes et externes. Un droit public à présent " requis ", pour organiser des situations inattendues et difficiles, telles que le développement d'une régulation étatique dans des secteurs d'activités, la remise en cause de l'administration centralisée, le soutien au droit jurisprudentiel, l'audition/implication de la société civile, l'articulation du droit formel et du droit de l'informel... A l'opposé du marasme, dont on pourrait penser qu'il est lié à ce droit, le tout révèle un ensemble juridique, décrit dans cet ouvrage, dont les contradictions, mais également les capacités de reconversion, sont sans commune mesure avec ce que le droit public formel en Afrique a montré depuis le début du XXe siècle...
Les origines de l'economie occidentale

Les origines de l'economie occidentale

Author: Robert Latouche
Publisher:
ISBN:
Pages: 341
Year: 1961

La Formation du droit national dans les pays de droit mixte

La Formation du droit national dans les pays de droit mixte

Author: Centre national de la recherche scientifique (France). Groupement de recherches coordonnées 15, océan Indien
Publisher:
ISBN:
Pages: 239
Year: 1989

Français et Italiens à la fin du XIXe siècle

Français et Italiens à la fin du XIXe siècle

Author: Pierre Milza
Publisher:
ISBN: 2728300291
Pages: 1114
Year: 1981

L'autorité de la doctrine civiliste française au XIXème siècle

L'autorité de la doctrine civiliste française au XIXème siècle

Author: Nader Hakim
Publisher: LGDJ
ISBN:
Pages: 481
Year: 2002
Le rôle de la doctrine, en particulier de la doctrine civiliste, semble aux juristes assez évident. Au XIXe siècle comme aujourd'hui, les membres de la doctrine se montrent néanmoins réticents à mettre en exergue leurs fonctions réelles dans la vie du droit. L'étude de la doctrine civiliste au XIXe siècle permet de constater que celle-ci acquiert, en interprétant la loi et en systématisant le droit, une autorité qui lui permet de constituer une véritable source de connaissance du droit. Pourtant, alors que les jurisconsultes sont les auteurs de la théorie des sources du droit, ils ne peuvent se qualifier eux-mêmes de source du droit. L'historien doit en revanche, en tant qu'observateur extérieur, franchir ce pas et compter la doctrine au nombre des sources. Les opinions individuelles des auteurs sont, en effet, indispensables aux juristes. De plus, des controverses incessantes qu'entretiennent les civilistes du XIXe siècle naît une autorité collective de la doctrine en tant que corps. La doctrine est ainsi la meilleure garantie de l'efficience de la science du droit et du rôle de l'ensemble de la communauté des juristes dans la société. L'analyse historique permet donc de démontrer que non seulement la doctrine bâtit la science du droit, mais également qu'elle intervient dans l'élaboration du droit lui-même.
Lawyers and Citizens

Lawyers and Citizens

Author: David Avrom Bell
Publisher: Oxford University Press on Demand
ISBN: 0195076702
Pages: 280
Year: 1994
Among the men who rose to power in France in 1789, lawyers were heavily represented. To a large extent, they also shaped the evolution of French political culture of the ancien regime. Lawyers and Citizens traces the development of the French legal profession between the reign of Louis XIV and the French Revolution, showing how lawyers influenced, and were influenced by, the period's passionate political and religious conflicts. David Bell analyzes how these key "middling" figures in French society were transformed from the institutional technicians of absolute monarchy into the self-appointed "voices of public opinion", and leaders of opposition political phamphleteering. He describes the birth of an independent legal profession in the late seventeenth century, its alienation from the monarchy under the pressure of religious disputes in the early eighteenth century, and its transformation into a standard-bearer of "enlightened" opinion in the decades before the Revolution. Lawyers and Citizens also illuminates the workings of politics under a theoretically absolute monarchy, and the importance of long-standing constitutional debates for the ideological origins of the Revolution. It also sheds new light on the development of the modern professions, and of the French legal system. Based on extensive primary research, this study will be of interest to historians and legal scholars alike.


Immigration, antisémitisme et racisme en France (XIXe-XXe siècle)

Immigration, antisémitisme et racisme en France (XIXe-XXe siècle)

Author: Gérard Noiriel
Publisher: Fayard
ISBN: 2213640424
Pages: 718
Year: 2007-03-07
Vingt ans après Le Creuset français, livre qui a ouvert la voie à l'histoire de l'immigration en France, Gérard Noiriel présente ici un bilan des recherches menées sur cette question depuis deux décennies. Pour la première fois, l'immigration étrangère, l'émigration coloniale et l'évolution du droit d'asile sont appréhendées dans une réflexion globale, qui permet d'éclairer les enjeux du débat actuel sur l'immigration « choisie », l'« intégration » et les « discriminations ». L'analyse détaillée des discours publics sur ce sujet que nous livre l'auteur met en évidence les stéréotypes dont les immigrants ont été victimes pendant plus d'un siècle et le rôle que ces représentations négatives ont joué dans le développement de l'antisémitisme et du racisme. Gérard Noiriel plaidait depuis longtemps pour qu'un lieu de mémoire rappelle que, tout au long du XXe siècle, la France a été l'un des tout premiers pays d'immigration au monde. Avec l'ouverture de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, cet aspect de notre histoire contemporaine entre enfin dans la mémoire collective républicaine. Mais l'auteur nous met en garde contre les finalités de ce nouvel espace mémoriel qui, plus que fixer l'histoire, doit aussi permettre de faire reculer l'intolérance à l'égard des immigrants d'aujourd'hui et contribuer à l'éducation civique de tous les citoyens, y compris ceux qui aspirent à représenter le peuple français.
The Oxford Handbook of the French Revolution

The Oxford Handbook of the French Revolution

Author: David Andress
Publisher: OUP Oxford
ISBN: 019100992X
Pages: 704
Year: 2015-01-22
The Oxford Handbook of the French Revolution brings together a sweeping range of expert and innovative contributions to offer engaging and thought-provoking insights into the history and historiography of this epochal event. Each chapter presents the foremost summations of academic thinking on key topics, along with stimulating and provocative interpretations and suggestions for future research directions. Placing core dimensions of the history of the French Revolution in their transnational and global contexts, the contributors demonstrate that revolutionary times demand close analysis of sometimes tiny groups of key political actors - whether the king and his ministers or the besieged leaders of the Jacobin republic - and attention to the deeply local politics of both rural and urban populations. Identities of class, gender and ethnicity are interrogated, but so too are conceptions and practices linked to citizenship, community, order, security, and freedom: each in their way just as central to revolutionary experiences, and equally amenable to critical analysis and reflection. This volume covers the structural and political contexts that build up to give new views on the classic question of the 'origins of revolution'; the different dimensions of personal and social experience that illuminate the political moment of 1789 itself; the goals and dilemmas of the period of constitutional monarchy; the processes of destabilisation and ongoing conflict that ended that experiment; the key issues surrounding the emergence and experience of 'terror'; and the short- and long-term legacies, for both good and ill, of the revolutionary trauma - for France, and for global politics.